Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de carlyne

Un blog pour la familles et les amis. Pour toutes les personnes qui ont besoin de renseignements divers.

Poésie : Baudelaire, Rimbaud et Verlaine

Publié le 10 Juin 2012 par carlyne in Réussir pour le BAC

FRANCAIS

 

Baudelaire, Rimbaud et Verlaine sont trois grands poètes du XIXe siècle, à la frontière entre les mouvements du symbolisme et du romantisme.

 

BAUDELAIRE (1821-1867)

"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis." "Spleen"

 

Charles Baudelaire, avec son chef-d'oeuvre Les fleurs du mal, place la sensibilité, l'imagination et le rêve au coeur de ses poèmes. Il veut libérer le genre de toute considération morale ou éthique et associe, entre autres, pour cela, les contraires du mal et de la beauté, de la violence et de la volupté.


 

RIMBAUD (1854-1891)

"Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;

Mon paletot soudain devenait idéal" "Ma Bohème"

 

Les poèmes d'Arthur Rimbaud ont gagné en complexité tout au long de son écriture, au point de démonter complètement la mécanique ancienne du vers. Marginal dans sa vie comme dans son écriture, son inspiration répond à des visons quasi mystiques (comme dans le recueil Illuminations). Par son affranchissement total, il a ouvert la voie à la poésie du XXe siècle.

 

 

VERLAINE (1844-1896)

"Les sanglots longs 

Des violons

De l'automne

Blessent mon coeur

D'une langueur

Monotone" "Chanson d'automne"

 

Inventeur de la notion de "poètes maudits", Paul Verlaine est le poète des "clairs-obscurs". Bien qu'originaire de la petite Bourgeoisie, il connut toute sa vie la pauvreté, la maladie et même la prison. Sa poésie laisse transparaître cette vie décousue et tiraillée entre sa foi profonde et sa sensualité.

Commenter cet article