Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de carlyne

Un blog pour la familles et les amis. Pour toutes les personnes qui ont besoin de renseignements divers.

Mettre la main au feu

Publié le 26 Juin 2012 par carlyne in Expressions de la langue Française

Définition

Affirmer quelque chose avec une totale certitude.

 

 

Les jugements de dieu

Au moyen Âge, si les preuves matérielles manquaient pour condamner une personne, les juges s'en remettaient au jugement de Dieu pour prononcer l'acquittement ou la condamnation.

Il existait plusieurs sortes de jugements :

- L'eau bouillante : selon la faute dont il était suspecté, l'accusé devait plonger la main ou le bras dans un seau d'eau bouillante. Parfois, il devait en sortir un caillou. Ensuite, les juges lui entouraient la main ou le bras de bandelettes et trois jours plus tard, ils vérifiaient s'il y avait ou non des traces de brûlure. S'il n'y en avait pas l'accusé était déclaré innocent.

- L'eau du bassin : pieds et mains liés, un home était jeté dans un bassin rempli d'eau. S'il surnagait, c'est qu'il était coupable puisque l'eau, élément pur, rejetait le corps du condamnée réputé impur.

- L'épreuve des pieds et mains nus : le prévenu devait marcher qur des charbons ardents. La vérification se faisait 3 jours plus tard.

- L'épreuve du fer chaud : suivant la gravité de l'offense ou du crime, un morceau de fer était porté au rouge et l'accusé devait s'en saisir et le garder plus ou moins longtemps à la main. 

Quelle que soit la méthode utilisée mettant une partie du corps à l'épreuve du feu, le juge devait attendre 3 jours pour vérifier que les brûlures avaient guéri. Si tel était le cas, l'accusé était déclaré innocent de ce dont on l'accusait.

D'un façon ou d'une autre, le prévenu n'avait que très de chance de survivre.

Commenter cet article