Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de carlyne

Mettre à l'index

13 Mai 2012 , Rédigé par carlyne Publié dans #Expressions de la langue Française

Définition

Mettre en quarantaine, boycotter

 

Vocabulaire

Lorsqu'il ne s'agit pas d'un des cinq doigts de la main, un index est une liste alphabétique des mots, des sujets, des noms apparaissant dans un ouvrages.

 

Chez les catholiques

L'index librorum prohibitorum était un catalogue des livres prohibés, dont le premier fut publié par le papa Paul IV en 1559, puis supprimé à cause de son extrême sévérité. Promulgué par le concile de Trente en 1664, il dépendit de la congrégation de l'index à partir de 1571, dont la tâche consistait à excercer la censure des livres publiés. Lorsqu'un ouvrage était inscrit dans l'index, il était interdit aux lecteurs catholiques soit définitivement, soit momentanement, jusqu'à ce qu'il eût été expurgé des passages qui déplaisaient aux censeurs.

En france, cette commission de contrôle était particulièrement stricte, si l'on en croit la remarque de Diderot : "Je ne sais si nous n'avons pas le sens commun, en France, ou si la congrégation de l'index en manque, mais il est sûr qu'il n'y a pas un seul livre de littérature, de science et de morale, dans notre langue, qu'elle n'ait proscrit."

 

Quelques victimes de l'index

Blaise Pascal (1623-1662) pour Les Provinciales, les 1ers volumes furent brûlés par le bourreau.

Pierre Bayle (1647-1706) pour le Dictionnaire historiques et critique, mais il fut réédité en 1702.

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) pour L'Emile. Cette condamnation contraignit l'auteur à l'errance.

Emile Zola (1840-1902) qui vit son oeuvre complète mise à l'index entre 1894 et 1898.

Jean-Paul Sartre (1905-1980) subit la même censure.

 

En avril 1966, Paul VI supprima ce contrôle lors de Vatican II. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article