Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de carlyne

Genres poétique

13 Novembre 2011 , Rédigé par carlyne Publié dans #Réussir pour le BAC

FRANCAIS

 

Dés l'Antiquité apparaissent plusieurs formes poétiques: La poésie lyrique, épique et la satire.

La poésie lyrique comprend, à l'origine, des poèmes chantés, exprimant plainte et mélancolie. Les thèmes récurrents sont l'amour, la mort, la nature, la fuite du temps...

La sensibilité et les émotions sont mises en avant. A travers l'expression de sentiments personnels, la poésie lyrique s'adresse à tous hommes et a une visée générale. Elle traverse le temps et les époques. Au XVIIIe siècle, elle se manifeste sous forme de poèmes sentimentaux et amoureux. A la fin du siècle, elle exprime davantage la mélancolie. L'expressivité et la manifestation des émotions dans les poèmes lyriques ont pour ambition d'émouvoir le lecteur.

L'élégie, par exemple, entre dans la catégorie des poèmes lyriques (ex: Le Lac de lamartine)

Extrait:

 

« Ö temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices !

Suspendez votre cours :

Laissez-nous savourer les rapides délices

Des plus beaux de nos jours ! »

 

« Assez de malheureux ici-bas vous implorent

Coulez, coulez pour eux ;

Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;

Oubliez les heureux. »

 

« Mais je demande en vain quelques moments encore,

Le temps m’échappe et fuit ;

Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l’aurore

Va dissiper la nuit ».

 

« Aimons donc, aimons donc ! de l’heure fugitive,

Hâtons-nous, jouissons !

L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive ;

Il coule, et nous passons ! ».

 

La poésie épique, dont le genre le plus célèbre demeure l'épopée, retrace des évènements historiques en mettant à l'honneur des héros ou faits rendus extraordinaires. Elle se présente le plus souvent sous la forme de longs poèmes narratifs (ex: L'Iliade et L'Odyssée d'Homère). On notera une utilisation fréquente de l'Hyperbole et de comparaisons grandiloquentes.

Enfin, la satire critique les défauts des hommes en les caricaturant à l'excès pour accentuer le ridicule et produire un effet comique. Le ton employé est souvent ironique et humoristique. (ex: Les Satires de Boileau).

 

Extrait:

Damon, ce grand auteur, dont la muse fertile

Amusa si longtemps et la cour et la ville,

Mais qui, n'étant vêtu que de simples bureau,

Passe l'été sans linge et l'hiver sans manteau;

Et de qui le corps sec et la mine affamée

N'en sont pas mieux refait pour tant de renommée;

Las de perdre en rimant et sa peine et son bien,

D'emprunter en tous lieux et de ne gagner rien,

sans habits, sans argent, ne sachant plus que faire,

Vient de s'enfuir, chargé de sa seule misère;

Et, bien loin des sergents, des clercs et du palais,

Va chercher un repos qu'il ne trouva jamais;

Sans attendre qu'ici la justice ennemie

L'enferme en un cachot le reste de sa vie,

Ou que d'un bonnet vert le salutaire affront

Flétrisse les lauriers qui lui couvrent le front.





Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article