Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de carlyne

Carte scolaire, cantonales…

21 Janvier 2011 , Rédigé par carlyne Publié dans #Enseignements

 


Faites le test : tapez dans votre moteur de recherche préféré ces trois mots, et vous aurez la preuve par le buzz.

Au Hasard arrivant en deuxième position: « L’inspectrice d’académie nous a dit que rien ne se ferait avant les cantonales. Les mesures de fermeture des postes pour les écoles seront cachées pendant deux mois et demi. C’est une première dans le département… » (Lire la suite)

 

Repousser le calendrier de plus de deux mois, sur injonction gouvernementale, juste pour espérer cacher les fermetures à l’opinion jusqu’aux cantonales, ce n’est pas juste mesquin. C’est une nouvelle perspective de désorganisation des services, avec ses conséquences en chaine : de nombreux enseignants ne pourront avoir leur nomination avant les vacances, et seront dans l’incapacité de préparer leur classe, de faire leurs commandes…

 

Par contre, on sait déjà que les suppressions de postes vont augmenter les effectifs par classe, diminuer les postes de remplaçants, réduire la scolarisation des petits en maternelle, limiter les postes de conseillers pédagogiques ou de personnes-ressources.

 

Quand, je vois que déjà d’aujourd’hui les remplacements d’instituteurs et de professeurs au collège ne sont pas effectués faute d’enseignants. Je m’inquiète. En effet, mon fils n’a toujours pas de remplaçant en français et cela fait un mois. Quant à son copain qui est dans une autre classe, il n’a pas de cours français depuis fin octobre (autre professeur). Celui-ci a, depuis peu, 3 remplaçants pour la dite matière dans la semaine. BIEN, mais faudrait t-il qu’ils accordent leurs violons.

 

Un autre fait m’interpelle, un ami en retraite de l’enseignement depuis décembre a reçu une demande pour faire des remplacements et on l’a pris de s’inscrire sur une liste.

Vous trouvez cela normal VOUS !! On licencie, on met en retraite et on demande aux retraités de retravailler et de prendre la place d’un jeune.

ABERRATION !

 

Même le syndicat des inspecteurs d’académie appelle ses troupes à la journée d’action du samedi 22 janvier 2011 au cours de laquelle sont prévus notamment des manifestations, des rassemblements et des débats. « Cette prise de position publique de hauts fonctionnaires de l’État doit contribuer à éclairer chaque citoyen sur les graves conséquences qu’aurait pour la jeunesse de France la mise en œuvre du budget 2011 tel qu’il est actuellement arrêté. ».

 

Merci au café pédagogique

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article