Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de carlyne

jean Gabin

29 Avril 2009 , Rédigé par carlyne Publié dans #Les Personnages ayant marqués l'histoire

(1904-1976)

"T'as de beaux yeux, tu sais."

Elevé dans un milieu artistique, (ses parents étaient des vedettes de café-concert), il aime jouer la comédie.
Après s'être essayé à plusieurs métiers manuels, il joue un rôle de figurant aux bouffes parisiens.
C'est dans une opérette, qu'il rencontre Mistinguett et chante "la java de doudoune" avec elle.

Gabin s'affirme au cinéma qui lui fait jouer des rôles de mauvais garçons.
Dans les années 30, il est propulsé au rang des plus grands et à la chance de tourner avec des cinéastes prestigieux et participe sans le savoir, aux classiques du cinéma d'avant-guerre: « Pépé le Moko » (1937) de julien Duvivier, « la grande illusion » (1937) et « la bête humaine » de Jean Renoir en 1938.

La même année, il tourne « Quai des Brumes » de Marcel Carné.

Il nous offre avec Michèle Morgan les répliques les plus appréciés du cinéma: "T' as de beaux yeux, tu sais".
Il enflamme le public par ses rôles de héros rebelle, généreux et populaire.

Il quitte la France pour les États-Unis, la guerre est là, et ce n'ai qu'en 1946 qu'il revient en France. Mais il n'aura que des rôles médiocres.
C'est grâce à l'audace de Jacques Becker que l'on retrouve Gabin des "Touche pas au Grisbi" en 1954. C'est un triomphe, et il entame une seconde carrière avec :


- « Les vieux de la vielle » en 1960
- « Un singe en hiver » en 1962
- « Le pacha » en 1968

Ses rôles de truand ont d'autant plus de crédit qu'il s'est épaissi, prenant un côté "rude" qui ne le quittera plus.
Michel Audiard lui écrit des dialogues sur mesure et en 1963, il rencontre avec Alain Delon un triomphe avec "Mélodie en sous-sol"

Après le tournage de « l'Affaire Dominici » en 1973,  il se retirera dans sa maison de Normandie.

JEAN GABIN NE JOUE PAS, IL EXITE a t’on dit de lui.
Voilà le secret d'un grand acteur, il était d'abord une présence.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article