Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de carlyne

Evaluation de CM2 : Le jour le plus long

19 Janvier 2009 , Rédigé par carlyne Publié dans #Enseignements

Qui fera, qui ne fera pas ?

Alors que les évaluations doivent débuter en CM2 aujourd’hui, une grande confusion règne. De nombreux enseignants, appuyés par des parents, devraient refuser le protocole ministériel.

Malgré les explications et les paroles rassurantes "nous ne publierons pas école par école les résultats parce que je ne veux pas qu'il y ait une sorte de grand marché libéral de l'école et qu'on compare", rien n'y fait.

 

Du coté des enseignants :

De nombreuses équipes, ont décidé soit de ne pas faire passer les évaluations, soit de ne soumettre que les points du programme déjà abordés en cours et d'étaler les autres au fur et à mesure de l'année.

Les menaces proférées à l'encontre de certains enseignants Ne vont qu’aggraver le trouble.

Les trois principaux syndicats du primaire invitent les enseignants à "ne pas faire passer les exercices correspondant à des notions non étudiées depuis le début de l’année;

Ne rendre compte que des seuls résultats des évaluations aux élèves et aux parents de la classe concernée;

Ne pas utiliser le logiciel ministériel de transmission et ne transmettre que les résultats anonymes des exercices effectivement passés".

 

Pourquoi faire cette évaluation en milieu d’année, puisque les élèves non pas encore fini d’étudier.

"Par quel miracle pédagogique les enseignants (et les élèves) pourraient-ils avoir traité (et assimilé) toutes les questions du programme en 4 mois ?...

Qui a eu cette idée folle, un jour, de faire le bilan final d’une action avant que cette action ne soit achevée ?

Cherche-t-on à accumuler de mauvais résultats pour mieux accuser les enseignants de n’avoir pas fait leur travail ? Veut-on, par le biais de l’évaluation, remettre en cause une liberté pédagogique (pourtant proclamée) et qui comporte, entre autres, celle de l’organisation des apprentissages sur l’année ?"

 

Les inquiétudes chez les parents.

La FCPE s'inquiète des "intentions cachées" du ministre et craint une sélection à l'entrée en 6ème.

"Si les résultats sont transmis au chef d'établissement du collège ou sera inscrit l'enfant en 6ème, cela signifie que les dés seront jetés dès le mois de janvier".

Pour l'union locale du 97, "l'objectif de ces évaluations est de faire échouer les élèves pour dire que le service public va mal et qu'il faut le réformer".

 

Une évaluation peut en cacher une autre

Alors que s'ouvre une semaine d'évaluations dans les classes de CM2, il semble que, loin d'apprécier le niveau des écoliers en français et en maths,  c'est la confiance dans le gouvernement qui va être mesurée.

 

Voila les questions que se pose le café et que je me pose aussi et qui demeure pour le moment sans réponse.

L’état souhaite faire des coupes dans le budget de l’éducation national soit ; peut-être devrait elle remanier complètement le ministère, embaucher de véritable pédagogue, des personnes connaissant véritablement le sujet qu’ai l’enseignement et enfin redistribuer l’argent, les personnels à bonne escient.

Il ne sert à rien de changer à tout bout de champs les programmes, et de dire que l’école va mal uniquement pour licencier du personnel (comme les RASED qui sont indispensable) pour faire des économies de bout de chandelle.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article